• Critères d’un bon bois bûche

pour optimiser le fonctionnement de l’appareil de chauffage, il est primordial d’utiliser du bois sec (taux d’humidité < 20 %). Un bois coupé au printemps pourra être brûlé un an et demi voire seulement deux ans plus tard. Des solutions de séchage artificiel de la bûche existent et permettent de réduire le temps de séchage du bois avant utilisation.

ATTENTION :

Une bûche à 30 ou 40 % d’humidité diminuera le rendement énergétique d'environ 25 %  comparé à une bûche à 20 % d'humidité. Un combustible trop humide nuira au bon fonctionnement de l’appareil et accentuera la formation de particules fines, dangereuses pour la santé humaine et la formation de bistre dans le conduit de fumée.

  • Choix de l’essence de bois

Le pouvoir calorifique du bois bûche varie en fonction de la nature du bois car les différentes essences n’ont pas les mêmes pouvoirs énergétiques. Les feuillus dits « bois durs » (chêne, charme, hêtre, érable…) permettront d’obtenir de meilleurs rendements que les feuillus dits « tendres » (aulne, peuplier, tilleul,…).
L’usage du bois bûche issu de résineux (douglas, épicéa, sapin, etc.) doit être limité car la résine encrasse le conduit de fumée.

  • Le stockage du bois bûche

Le bois doit être entreposé  au moins 2 ans dans un endroit sec et aéré (éviter le stockage sous une bâche ou dans une cave). Il suffit de le déposer sous un abri en laissant les côtés bien ouverts pour une ventilation efficace. Ne pas le poser à même le sol, mais privilégier l’emploi d’une palette ou de tasseaux de bois au travers desquels l’air circule.

ATTENTION

mal stocké, le bois peut reprendre de l’humidité (risque de pourriture). Il perd alors son rendement énergétique et émet des polluants dans l’atmosphère.

  • Un stère de référence, c’est :
     
    1 m3 de bois coupé en longueur de 1m
    0,8 m3 de bois coupé en 50 cm
    0,7 m3 de bois coupé en 33 cm
    0,6 m3 de bois coupé en 25 cm

Depuis le 1er janvier 1978, l’unité de référence n’est plus le stère mais le m3 de bois empilé. Pour autant, le stère continue à être très largement employé par les utilisateurs.

 

 

 

 

humidite